interview-scrum-master 3

Interview d’un Scrum master : définition du rôle (3/3)

Suite et dernier épisode de l’entretien avec Pierre, Scrum master, lors de l’Agile Tour de Montréal, pour qu’il nous parle des défis rencontrés par un Scrum master au quotidien.

 

Qu’est-ce qu’un Scrum master ne doit pas faire ?
Comme dans tous métiers, il y a des erreurs à éviter. Le premier et principal défaut que je vois le plus souvent, c’est le cas du Scrum master qui impose des processus ou des pratiques à l’équipe Scrum.
Je le répète sans cesse mais le Scrum master est un médiateur. Il doit donner des pistes à l’équipe, leur faire voir les points forts et les points faibles d’une décision. Il les encourage à réfléchir et à s’améliorer. Le Scrum master doit s’assurer que les décisions prises correspondent à l’équipe et à l’esprit de l’agilité en général.

 

Vous parliez d’autres erreurs que le Scrum master doit éviter ?
Oui, celui de ne pas prendre parti.
Par exemple, si l’équipe à des problèmes sur l’horaire pour se réunir lors du daily meeting quotidien, il ne doit pas privilégier l’avis d’un membre de l’équipe (qui voudrait que cela soit à 10h) contre un autre (qui voudrait que ce soit à 11h). Il faudrait qu’il réunisse l’équipe dans une salle pour en discuter, écouter les opinions de chacun.
Si vraiment l’équipe n’arrive pas à prendre de décision, le Scrum master peut trancher pour elle. Cela a l’avantage de tester l’idée au quotidien, mais cela ne doit pas être automatique.

 

Qu’est-ce qui est important à mettre en place pour qu’un Scrum master remplisse bien son rôle ?
Être soutenu par les sponsors et travailler en corrélation avec le Product owner.
Pour le premier point, ce n’est pas toujours évident. Il faut que le rôle de Scrum master soit bien compris par ceux-ci et s’ils n’ont pas été suffisamment sensibilisés à la méthode Scrum, cela peut poser des problèmes. Le Scrum master peut être freiné dans ses démarches pour guider l’équipe.
Pour le deuxième point, les deux rôles se complètent de telle manière à ce que le Scrum master soit une aide pour le Product Owner. Il doit s’assurer après chaque rétrospective que le prochain sprint soit conforme aux remarques faîtes par l’équipe durant cette réunion.
Ce sont les deux problèmes que je vois, mais il y en a bien d’autres selon les structures de travail.